Actualités

Introduction

, par Dr Eric Konofal

Chaque année l’hôpital Robert DEBRE de Paris, où consulte le Docteur Eric KONOFAL, reçoit 150 enfants en vue d’un diagnostic de TDAH (Trouble Déficit de l’Attention/avec ou sans Hyperactivité). De surcroît, 600 enfants sont inscrits en liste d’attente. C’est dire l’ampleur des besoins.

Le Docteur Eric KONOFAL [1] attire donc l’attention des participants à l’Assemblée générale sur la nécessité de faire passer le message auprès des parents certes, mais aussi des médecins généralistes, qui, bien souvent, ne sont pas informés de l’existence du TDA/H ni des traitements possibles.
A cet égard, aujourd’hui (en 2003), en France, une seule molécule dispose d’une autorisation de mise sur le marché (AMM) : le méthylphénidate, plus communément appelée Ritaline®.

Le trouble TDA était connu dès le XIX ème siècle ; le premier médecin à s’y intéresser est le Français BOURNEVILLE. Ses travaux ont été occultés en Europe à l’occasion des guerres de 1870 et 1914 ; en revanche, très tôt, ils ont été récupérés par les Américains. Dans les années cinquante, à la faveur du climat de culpabilité régnant en Europe à la suite de la seconde guerre mondiale, l’influence dans la psychiatrie du courant psychanalytique et de l’approche psychodymanique du trouble s’est accrue ; on parle alors de troubles " affectivo-caractériels " ; en France, aujourd’hui encore, beaucoup d’enseignants persistent dans cette erreur à propos du TDA.
En revanche, Aux USA, privilégiant une approche non psychologique, on étudie le cortex et les régions du mésencéphale pour y rechercher l’origine éventuelle du trouble.

Notes

[1Centre d’Investigation Clinique, fédération de Neurologie - Groupe Pitié-Salpétrière, Paris / Service de Psychopathologie de l’Enfant et de l’Adolescent - Hôpital Robert Debré, Paris

  • Partager :

Site TDAH école

Web documentaire

Découvrez le site du webdocumentaire "Plongez en nos troubles"

Recommandation HAS pour le TDAH

Recommandations à destination des médecins de premier recours