Le TDAH

Méthylphénidate (Ritaline®, Concerta®, Quasym®, Medikinet®) - ANSM L’ANSM publie une brochure d’information patients et un Rapport d’analyse

, par Christine Gétin

Vous êtes patient ou parent d’un enfant ayant un diagnostic de Trouble Déficit de l’Attention/Hyperactivité (TDAH) et le médecin vous a proposé un traitement par Méthylphénidate commercialisé sous le nom de Concerta®, Quasym®, Medininet® ou Ritaline®.

Vous souhaitez accéder à une information sur ce médicament qui puisse vous éclairer dans vos choix, savoir quels sont les effets attendus, les risques liés à cette prescription.

L’Agence Nationale de Sécurité du Médicament a édité une brochure spécialement destinée à l’information des patients et des parents, ainsi qu’un rapport d’analyse qui permet de faire le point sur la prescription du Méthylphénidate en France.

Nous vous invitons à lire ces documents dont la source est fiable.

Le méthylphénidate (Medikinet®, Ritaline®, Ritaline LP®, Concerta LP®, Quasym LP®) est indiqué dans le cadre de la prise en charge du trouble déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH) chez l’enfant de 6 ans et plus, lorsque les mesures correctives psychologiques, éducatives, sociales et familiales seules s’avèrent insuffisantes.

L’ANSM met à disposition des patients et de leur entourage, une brochure informative intitulée « Vous et le traitement du trouble déficit de l’attention / hyperactivité par méthylphénidate » qui a pour but de rappeler les risques liés au méthylphénidate, les modalités de surveillance et lesl règles de bonne utilisation.

PDF - 75 ko
Methylphénidate brochure patient

"Votre médecin vient de proposer le méthylphénidate pour votre enfant. Ce médicament est indiqué chez l’enfant de 6 ans et plus dans la prise en charge du Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH), en complément des mesures éducatives, psychologiques et sociales
appropriées déjà proposées ou mises en place. Le TDAH est défini à partir de différents symptômes que sont le déficit de l’attention, l’hyperactivité motrice et l’impulsivité. Ces symptômes entraînent une gêne fonctionnelle chez l’enfant à l’école, lors des activités de loisir ou à la maison.

Le traitement par méthylphénidate a ainsi pour objectif d’améliorer la concentration de votre enfant et d’agir sur ses capacités attentionnelles. Comme tous les médicaments, le méthylphénidate peut être responsable d’effets indésirables et ne doit pas être prescrit dans certaines situations présentées ci-après (dans la brochure).

Aussi, avant de commencer le traitement, il est important de discuter avec votre
médecin de ces situations et des risques associés au traitement et décrits dans
cette plaquette.

Une attention particulière doit être portée sur certains effets graves."

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) rend public un rapport faisant un état des lieux sur son utilisation et sa sécurité d’emploi en France.

"Restée presque confidentielle jusqu’en 2004, l’utilisation du méthylphénidate en France est depuis en constante croissance. Elle reste cependant très limitée par rapport à d’autres pays européens ou à l’Amérique du Nord. Le nombre de patients traités en 2012 est d’ailleurs faible comparé au nombre d’enfants qui seraient atteints d’un TDAH en France."

Si vous souhaitez échanger avec d’autres parents ou patients sur ce sujet vous pouvez également vous rendre sur les forum de l’association

  • Partager :

Site TDAH école

Web documentaire

Découvrez le site du webdocumentaire "Plongez en nos troubles"

Recommandation HAS pour le TDAH

Recommandations à destination des médecins de premier recours