L’association

Recommandation HAS pour le TDAH

, par Christine Gétin

Recommandation HAS pour le TDAH

Un premier pas

Les recommandations publiées par la HAS ne constituent que le premier pas de la démarche qui sera nécessaire à l’établissement d’une prise en charge satisfaisante du TDAH chez l’enfant.

En effet, la HAS vient d’émettre des recommandations à destination des médecins de premier recours. Cette première étape a pour but d’améliorer le repérage et l’accompagnement, des enfants présentant un TDAH, afin de rendre plus efficace et plus rapide l’accès au spécialiste, tout en donnant au médecin généraliste le rôle d’un interlocuteur essentiel dans le parcours de soin.

Ces recommandations ne portent pas sur le diagnostic, ni sur le soin, ces points sont cependant abordés en faisant le point sur l’existant, de manière factuelle sans faire de recommandation.

D’autres recommandations seront nécessaires pour le processus diagnostique et le soin. Nous poursuivrons donc nos efforts pour que des recommandations complémentaires soient faites.

Les apports de ces recommandations

Pour qui ?

Elles sont destinées aux médecins de premier recours : c’est à dire au médecin généraliste, au pédiatre, ou au médecin scolaire.

Définition

Une définition lisible du TDAH.

Reconnaissant notamment l’aspect neuro-développemental du trouble.

Le TDAH est un trouble développemental et d’évolution chronique pouvant persister à l’âge adulte.

La démarche diagnostique

Lorsqu’il existe une suspicion de TDAH pour le médecin généraliste ou le pédiatre il lui est recommandé d’orienter son patient vers un médecin spécialiste du TDAH.

Aménagements scolaires

Il est recommandé de mettre en place des mesures d’accompagnement scolaire, même en attente du diagnostic.

Les différents dispositifs d’aménagement scolaire figurent en page 40.

Notez cette dernière phrase à propos du PAP : « Il peut être adapté pour un enfant présentant un TDAH chaque fois qu’il a besoin d’aménagements et d’adaptations pédagogiques. »

Prise en charge du TDAH

Les prises en charge possibles sont multimodales, c’est à dire quelles peuvent se faire à plusieurs niveaux et comporter différents types d’interventions.

Le texte dans son intégralité précise que les approches psychodynamiques ne constituent pas un traitement spécifique du TDAH. Il est donc clair que ces techniques n’ayant pas démontré d’efficacité dans le trouble sont envisagées dans certains cas, pour apporter une aide globale à l’enfant.

Les modalités et objectifs des différentes psychothérapies sont expliqués en Annexe 4 des recommandations (page 48 à 53).

Cette information sur les différentes techniques, permet d’exercer un choix éclairé sur la prise en charge de l’enfant.. Les thérapies comportementales et cognitives sont le plus souvent proposées par des psychologues cliniciens, les remédiations cognitives sont en général pratiquées par des psychologues spécialisés en neuropsychologie. N’hésitez pas à demander au psychologue quelle sera la technique utilisée et quels sont les objectifs visés par la thérapie, avant de vous engager dans un soin sur plusieurs séances, et vérifier ainsi que vous êtes en accord avec les soins proposés.

Télécharger les recommandations

PDF - 1.4 Mo
TDAH recommandation HAS

La synthèse des recommandations

PDF - 158.5 ko
TDAH synthèse HAS

- Recommandations HAS : des vidéos pour mieux comprendre
- Février 2015 - Recommandations HAS sur le TDAH : revue de presse
- Recommandation HAS - TDAH

  • Partager :