Le TDAH

Sa prévalence en population française a été estimée entre 3% et 5% chez l’enfant d’âge scolaire (Lecendreux, Konofal, & Faraone, 2011) [1].

Il est établi que ce trouble retentit de façon significative sur le fonctionnement scolaire, relationnel et familial de l’enfant. Le TDAH persiste à l’adolescence et à l’âge adulte dans près de 65% des cas (Faraone, Biederman, & Mick, 2006) [2].

Les études à long terme montrent que par rapport à des groupes contrôles, les sujets TDAH

  • abandonnent davantage l’école,
  • accèdent moins aux études supérieures,
  • perdent plus facilement leur travail,
  • commettent plus d’actes antisociaux et
  • ont un risque plus élevé d’usage de tabac ou d’abus d’alcool.

Le défaut de prise en charge adaptée de cette pathologie peut avoir des conséquences sévères sur la vie entière des sujets. Ainsi le TDAH nécessite la mise en place de stratégies relatives au parcours de soin des patients et à la prévention précoce du trouble en population générale.

  • Partager :

Notes

[1Lecendreux, M., Konofal, E., & Faraone, S. V. (2011). Prevalence of attention deficit hyperactivity disorder and associated features among children in France. Journal Of Attention Disorders, 15(6), 516-524. doi : 10.1177/1087054710372491

[2Faraone, S. V., J. Biederman and E. Mick (2006). "The age-dependent decline of attention deficit hyperactivity disorder : a meta-analysis of follow-up studies." Psychol Med 36(2) : 159-165.

Site TDAH école

Web documentaire

Découvrez le site du webdocumentaire "Plongez en nos troubles"

Recommandation HAS pour le TDAH

Recommandations à destination des médecins de premier recours