Le TDAH

Carence en fer dans le TDAH

, par Dr Eric KONOFAL, Karine MAUDHUY

Une équipe de médecins français a mis en évidence un taux de ferritine bas, sans anémie, chez un grand nombre d’enfants atteints de Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité.

Une découverte importante puisqu’elle pourrait modifier la manière d’envisager les soins chez les enfants atteints de Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité. L’étude* lancée par le Dr Éric Konofal et plusieurs de ses confrères de l’Hôpital Robert Debré montre que près de 84% des enfants atteints de Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité présentent un taux bas de ferritine sans anémie.

Entre mars 2002 et juin 2003, 53 enfants de 4 à 14 ans (dont 45 garçons) atteints de Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité ont été recrutés à l’Hôpital Robert Debré. Parallèlement, un groupe témoin a été constitué de 27 enfants non atteints (dont 20 garçons). Un dosage de ferritine a été effectué chez les enfants des deux groupes, ainsi qu’une évaluation de la présence du trouble et de son degré de sévérité par le biais du test de Conners. Dans le groupe des enfants atteints de Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité, 84% des sujets (soit 42 enfants) présentait un taux de ferritine inférieur à 30 ng/ml, contre 18% des sujets du groupe témoin (soit 5 enfants). Pour 32% des sujets atteints (soit 17
enfants), le taux était inférieur à 15 ng/ml. Pour rappel, pour les enfants de 1 à 15 ans, le taux de ferritine doit être normalement compris entre 30 et 150 ng/ml. La ferritinémie moyenne du groupe des enfants atteints était de 23 ± 13 ng/ml contre 44 ± 22 ng/ml pour les enfants du groupe témoin. Ces enfants ne présentaient pas d’anémie et avaient une hémoglobine et un volume globulaire moyen dans les limites de la normale. Dans certains cas, il a été noté une augmentation des récepteurs solubles de la transferritine, dont le rôle est de favoriser le passage du fer, notamment au niveau central. Les résultats du test de Conners montrent que les enfants présentant les taux les plus bas de ferritine étaient également ceux dont les symptômes comportementaux et les troubles cognitifs étaient les plus sévères. Depuis le mois de septembre 2004, un essai multicentrique a été mis en place pour supplémenter en sulfate de fer les enfants atteints de Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité dont la ferritine est basse. L’objectif étant de voir si l’état de santé peut s’améliorer et si éventuellement il peuvent se passer d’autres thérapeutiques. Les résultats sont attendus pour 2005. Cette étude est la première qui met en évidence la carence en fer chez les enfants atteints de TDAH et a bénéficié d’un brevet de la mission de valorisation de l’AP-HP.

P.-S.

* E. Konofal, M. Lecendreux, I. Arnulf, M.-C. Mouren, « Arch Pediatr Adolesc », vol. 158, décembre 2004, pp. 1113-1115
  • Partager :

Site TDAH école

Web documentaire

Découvrez le site du webdocumentaire "Plongez en nos troubles"

Recommandation HAS pour le TDAH

Recommandations à destination des médecins de premier recours