Le TDAH

Traitement par Méthylphénidate Ritaline®, Concerta®, Quasym®, Medikinet®

, par Christine Gétin, Dr Michel Lecendreux

Le métylphénidate, plus connu sous ses noms commerciaux : la Ritaline®, le Concerta®, le Quasym®, le Medikinet®.

Le méthylphénidate est un stimulant du système nerveux central. Il est à ce jour le seul traitement disponible en pharmacie pour les personnes TDAH.

Le traitement médicamenteux par méthylphénidate est prescrit par un pédopsychiatre, un psychiatre, un neuropédiatre ou un neurologue lorsque les symptômes du TDAH ont un retentissement délétère pour l’enfantou l’adulte, tant sur le plan psychologique que scolaire, social, familiale ou professionnel.

Ce médicament est indiqué chez l’enfant de 6 ans et plus dans la prise en charge du Trouble Déficit de l’Attention / Hyperactivité (TDAH), en complément des mesures éducatives, psychologiques et sociales appropriées déjà proposées ou mises en place.

Concernant la Ritaline LP® son indication est ainsi formulée depuis 2021 :

« Le méthylphénidate est indiqué dans le traitement du Trouble Déficitaire de l’Attention avec Hyperactivité (TDAH) chez l’adulte pour lequel un impact fonctionnel modéré à sévère sur au moins deux composantes (professionnelle et/ou universitaire, sociale y compris familiale) est mis en évidence et lorsque la présence de symptômes du TDAH a bien été établie dans l’enfance et en tenant compte du fait que le traitement pharmacologique fait partie d’une prise en charge globale. »

Le traitement par méthylphénidate a pour objectif d’améliorer la concentration de l’enfant ou de l’adulte et d’agir sur ses capacités attentionnelles, il améliore le niveau d’éveil.

Le Pr Castelnau décrit ainsi l’effet du méthylphénidate dans l’article La prise en charge médicamenteuse
« Le Méthylphénidate agit en inhibant la recapture de la dopamine : il permet une amélioration de l’activité dopaminergique sur les récepteurs du même nom, donc de la circulation de l’information dans le cerveau, et donc de l’attention et la vigilance. Le café possède le même mode d’action, à un degré moindre.

Toutefois, il est possible que le Méthylphénidate présente des effets sur les voies de régulation dopaminergiques autres que l’attention : la voie nigro-striée, qui participe à la régulation du mouvement ou la voie méso-limbique qui contribue à la régulation des émotions (circuits de récompense et de motivation). »

Comme tous les médicaments, le méthylphénidate peut être responsable d’effets indésirables et doit respecter des conditions et règles de prescriptions et ne doit pas être prescrit dans certaines situations. (Voir fiche méthylphénidate ANSM)

Pour un bon suivi du traitement de votre enfant prenez soin de dialoguer en confiance avec votre médecin prescripteur et rapporter lui tous les évènements survenant durant le traitement. Ces informations aideront le médecin à adapter le traitement pour votre enfant.

Règles de prescription du Méthylphénidate

• La prescription initiale annuelle et son renouvellement annuel sont réservés aux spécialistes : pédopsychiatre, neurologue, neuropédiatre, psychiatre, pédiatre.
• Les autres renouvellements mensuels peuvent être faits par tout médecin, avec possibilité d’adapter les posologies.
• La prescription (ordonnance sécurisée pour une durée maximale de 28 j) est délivrée dans une pharmacie choisie par les parents, mentionnée sur chaque ordonnance.
• L’ordonnance doit être présentée au pharmacien dans les trois jours, au-delà elle n’est exécutée que pour la durée de traitement restant à courir.
• Une même ordonnance ne peut pas faire l’objet d’un renouvellement de la délivrance.

A lire
La prise en charge médicamenteuse par le Pr Pierre Castelnau

P.-S.

A lire le livret du CHU de Nantes

  • Partager :