L’association

Conférence Nationale du Handicap-Les annonces #TND #TDAH Plateformes d’interventions précoces

, par Christine Gétin

La gratuité des séances de psychologues, ergothérapeutes, et psychomotriciens,

dans le cadre d’une démarche vers le diagnostic des enfants présentant un trouble du neurodéveloppement ces mesures se mettent en place actuellement pour les 0-6 ans,

en 2021 elles seront étendues aux 7-12 ans !

Nous l’avions demandé pour nos enfants qui ont un diagnostic qui intervient souvent après 7ans, ce sera bientôt une réalité !

A lire dans le discours du président lors de la Conférence Nationale du Handicap

"Pour les enfants autistes et présentant des troubles de neurodéveloppement, nous avons mis en place dans le cadre du plan autisme ce forfait diagnostic et intervention précoce. C’est un point très important, ça fait partie du plan autisme jusqu’à 6 ans…"


"On a 500 enfants qui pourront par cela bénéficier justement des séances de psychologues, d’ergothérapeutes, de psychomotriciens.

Parce que ce qui est très important derrière, c’est non seulement, que ça permet de faire le diagnostic le plus tôt possible, mais ensuite d’ouvrir le droit à un accompagnement qui n’était pas gratuit jusqu’alors et à des professionnels qu’on n’arrivait pas à mettre autour de la table ensemble de manière aussi simple. On doit aller beaucoup plus vite, beaucoup plus fort et là il faut la mobilisation de tout le monde. Donc je compte sur vous. Et on y mettra là aussi tous les moyens qu’il faut. Parce qu’un enfant qu’on diagnostique plus tard, c’est un enfant qu’on a laissé dans une situation d’échec scolaire, dont on a laissé la famille dans une situation terrible.

	alt=" JPEG  - 1.3 Mo

Et donc en plus d’un autisme qui n’est pas diagnostiqué, c’est un accompagnement qui n’est pas fait et c’est de la difficulté sociale, familiale, qu’on vient greffer justement sur l’autisme en plus. Dès le 1er janvier 2021, ce forfait diagnostic et intervention sera étendu jusqu’à 12 ans. Parce que ça ne s’arrête pas à 6 ans et que, comme on ne fait pas tout parfaitement, il se trouve que parfois les indices, les doutes, on le sait bien, arrivent après l’âge de 6 ans. Il arrive quand on est en classe primaire, et donc il faut pouvoir le faire un peu plus tard, et donc je souhaite qu’on puisse étendre ce diagnostic entre 6 et 12 ans pour qu’on ait le diagnostic, le forfait et les prestations là aussi prises en charge pour les familles de 0 à 12 ans. "

On aurait apprécié que Monsieur Le Président Prononce le terme TDAH pour préciser le propos, le principal est de bénéficier de la mesure.

Regarder la vidéo en ligne du discours

  • Partager :