L’association

TDAH - HyperSupers attend une Stratégie Nationale

, par Christine Gétin, Joris Delivré Melhorn

La situation des personnes vivant avec un TDAH se dégrade aujourd’hui de manière préoccupante, en raison :

  • de consultations spécialisées saturées ou fermées aux nouveaux patients,
  • du départ en retraite de nombreux praticiens libéraux et
  • du défaut de formation des professionnels de santé à ce trouble,
  • de l’absence d’une organisation des soins structurée pour ce trouble,
  • de l’absence de Centres Experts labellisés pour le TDAH.
  • du défaut de prise en compte des difficultés des personnes TDAH à l’école et dans l’emploi
GIF - 497.6 ko
Une stratégie pour le TDAH

le TDAH est un trouble du neurodéveloppement qui touche 5,9% des enfants et 2.5% des adultes, soit 2 millions de personnes en France.

En dépit des efforts réalisés en direction des plus jeunes avec la mise en place des PCO, les ressources manquent pour pouvoir faire face aux besoins des personnes concernées par le TDAH. Outre la nécessité de suivis au long cours que requiert ce trouble, c’est surtout la problématique de l’accès aux soins pour les adolescents et les adultes concernés qui devient réellement alarmante. Des consultations à peine ouvertes n’ont d’autre choix que de se refermer, faute de pouvoir répondre à une demande chaque jour grandissante.

Nous souhaitons que des actions soient mises en oeuvre afin d’améliorer :

  • L’accès au diagnostic et plus particulièrement pour les adolescents et les adultes
  • Le fléchage du parcours de soin et l’identification/labellisation de centres experts
  • L’accès aux soins relatif aux traitements médicamenteux et non médicamenteux nécessaires
  • La formation des professionnels de santé du niveau 2 afin de multiplier les lieux de consultation
  • L’accès à des prises en charges sans avoir à faire l’avance de frais.
  • La prise en compte réelle du TDAH à l’école et dans l’emploi.

Nous insistons sur la nécessité de labellisation rapide de centres experts spécifiques au TDAH afin de pouvoir identifier où sont les experts, développer la formation et la recherche sur ce sujet dans les territoires.
Depuis plusieurs mois, nos bénévoles font face à une augmentation exponentielle des demandes d’aide de la part des adultes et des familles concernées par le TDAH.

C’est maintenant qu’en France, le parcours de soins doit être construit, clairement identifié et accessible.

  • Partager :