Actualités

Quelques exemples de thérapie cognitive

, par Dr Frédéric Kochman

Les P A N s sont la base de la psychothérapie cognitive.

D’où viennent nos Pensées Automatiques Négatives ?

Imaginons une situation de danger mortel : perdu dans la jungle et bruits dans la végétation.

Comment réagirait-on au moindre bruit suspect…
- On s’arrête, sueurs, palpitations, muscles tendus SURGENERALISATION
- « Il y a une bête, plusieurs » DEVINEMENT
- Sens aux aguets ON/OFF HYPER SENSIBILISATION
- « Je vais me faire attaquer »
- « Je n’entends plus rien : c’est mauvais signe » PERSONNALISATION
- « Je vais me faire dévorer si je reste là » VOYANCE NEGATIVE

1) Les Pensées Automatiques Négatives

(P A N) ou instinct de survie, de conservation de l’espèce

En thérapie, on apprend à :
- Attendre pour contrer les besoins impulsifs
- Avoir des contre- pensées positives, des pensées réfléchies, rationnelles

Les P A N s sont des distorsions émotionnelles.

SURGENERALISATION : un évènement négatif va rapidement déteindre sur tout.
- « De toute façon personne ne m’aime »
- « Qu’ai-je fais de bien dans ma vie ? »
- « Toute ma vie est un échec »

EFFET « TOUT OU RIEN » ou ON/OFF
- « C’est toujours sur moi que ça tombe ! »
- « Je suis nul »
- « Je n’y arriverai jamais »
- « Ce sont des cons »
- « Ils sont à mettre dans le même panier »
- « Je ne suis bon à rien »
- « Je suis un boulet pour ma famille »

PERSONNALISATION : tout évènement est vécu spontanément comme relatif à soi.
(Cas d’une connaissance qui ne dit pas bonjour)
- « Qu’est ce que je lui ai fait ? »
- « Elle me fait la tête, pourquoi ? »
- « Elle m’ignore : je ne suis pas digne d’être son ami »

JPEG - 66.9 ko
Les PANs

Les PANs peuvent conduire à la dépression et les TDAH ne rationalisent pas assez pour contrebalancer les PANs.

2) Dépressions et bénéfices secondaires

La perte du contrôle conduit au désespoir acquis :

Résignation acquise

Résignation suite aux brimades

Démotivation, laisser aller

Culpabilité, auto dévalorisation

Echec scolaire, perte de chance


Résignation acquise et dépression

Résignation suite aux brimades}

Retrait, isolement

Aggravation de la dépression

Idées noires


En consultation, on fait prendre conscience des cercles vicieux de la résignation qui aggravent les situations d’échecs car s’auto stimulent.
On explique pourquoi il faut « redémarrer le moteur ».
Avec des jeux de rôle, des assignations de tâches on analyse les résultats au cours de la consultation suivante.
Enfin, on souligne la synergie entre ces assignations de psychothérapies et le traitement prescrit.

Sortir de la dépression

Remotivation, reprise de confiance

Revalorisation

Succès scolaire, « gain de chance »

P.-S.

Conférence du Dr Frédéric Kochman, pédopsychiatre à Lille
  • Partager :