L’association

Que peut-on dire du TDAH ?

, par Christine Gétin

LE TDAH

Le Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité est un trouble chronique dans lequel des symptômes développementaux inappropriés d’inattention et/ou d’hyperactivité/impulsivité entraînent un handicap dans de nombreux aspects de la vie. Le trouble, qui débute dans l’enfance ou à l’adolescence et est plus fréquent chez les garçons que chez les filles, touche 5,9 % des jeunes et 2,8 % des adultes dans le monde. Il existe de multiples facteurs de risque génétiques et environnementaux qui se cumulent et se combinent de différentes façons pour causer le TDAH. Ces facteurs de risque entraînent des changements subtils dans les réseaux neuronaux multiples et dans les processus cognitifs, motivationnels et émotionnels qu’ils contrôlent. Les personnes diagnostiquées avec le TDAH ont un risque élevé d’échec scolaire, de comportement antisocial, d’autres problèmes psychiatriques, de troubles somatiques, d’abus de drogues et d’alcool, de blessures accidentelles et de décès prématuré, y compris les tentatives de suicide et les suicides réalisés.

En conséquence, le TDAH coûte à la société des centaines de milliards d’euros chaque année.
Plusieurs médicaments sont sûrs et efficaces pour le traitement du TDAH et pour prévenir de nombreux effets indésirables.
Des traitements non médicamenteux sont disponibles, mais, par rapport aux médicaments, sont moins efficaces pour réduire l’inattention, l’hyperactivité et l’impulsivité.


* TDAH - Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactvité


Actuellement le parcours de soin des enfants est de 2 ans en moyenne pour obtenir un diagnostic, voir l’enquete en ligne.

Chez l’adulte, ce parcours est de plus de 4 années, vous pouvez lire un compte rendu power point de ce parcours en ligne ici

Sur la question des traitements, on lit parfois des pourcentages de progression des prescriptions de méthylphénidate, ces chiffres n’ont que peu de sens, si l’on considère que la France a un énorme retard a rattraper pour venir en aide à cette population qui a, besoin de soins et d’une prise en compte de son handicap. Les chiffres de prescription sont à évaluer au regard de ce qui se passe dans les autres pays d’Europe, donc en dose définie journalière (DDJ) pour 1000 habitants, en allemagne la DDJ est autour de 2 d’une manière assez stable depuis des années. La courbe en DDJ de la France à partir des données publiques de prescription du MPH est la suivante, nous sommes encore loin de celle de l’allemagne et bon dernier en comparaiosn des autres pays d’europe.

Si l’on supposait que le traitement n’était prescrit qu’aux enfants TDAH (ce qui est une approximation fausse, il est prescrit aussi aux adultes et aux personnes narcoleptiques) cela correspondrait à 0,78% de la population des enfants, quand on sait que la prévalence est de 6% chez l’enfant, il reste encore une énorme marge de progression à la france pour répondre aux besoins de cette population, et proposé un parcours de soin digne de ce nom. https://www.tdah-france.fr/TDAH-HyperSupers-attend-une-Strategie-Nationale.html

A lire

P.-S.

 [1]

Notes

[1Stephen V. Faraone, Tobias Banaschewski, David Coghill, Yi Zheng, Joseph Biederman, Mark A. Bellgrove, Jeffrey H. Newcorn, Martin Gignac, Nouf M. Al Saud, Iris Manor, Luis Augusto Rohde, Li Yang, Samuele Cortese, Doron Almagor, Mark A. Stein, Turki H. Albatti, Haya F. Aljoudi, Mohammed M.J. Alqahtani, Philip Asherson, Lukoye Atwoli, Sven B√∂lte, Jan K. Buitelaar, Cleo L. Crunelle, David Daley, S√Πren Dalsgaard, Manfred D√∂epfner, Stacey Espinet, Michael Fitzgerald, Barbara Franke, Jan Haavik, Catharina A. Hartman, Cynthia M. Hartung, Stephen P. Hinshaw, Pieter J. Hoekstra, Chris Hollis, Scott H. Kollins, J.J. Sandra Kooij, Jonna Kuntsi, Henrik Larsson, Tingyu Li, Jing Liu, Eugene Merzon, Gregory Mattingly, Paulo Mattos, Suzanne McCarthy, Amori Yee Mikami, Brooke S.G. Molina, Joel T. Nigg, Diane Purper-Ouakil, Olayinka O. Omigbodun, Guilherme V. Polanczyk, Yehuda Pollak, Alison S. Poulton, Ravi Philip Rajkumar, Andrew Reding, Andreas Reif, Katya Rubia, Julia Rucklidge, Marcel Romanos, J. Antoni Ramos-Quiroga, Arnt Schellekens, Anouk Scheres, Renata Schoeman, Julie B. Schweitzer, Henal Shah, Mary V. Solanto, Edmund Sonuga-Barke, C√©sar Soutullo, Hans-Christoph Steinhausen, James M. Swanson, Anita Thapar, Gail Tripp, Geurt van de Glind, Wim van den Brink, Saskia Van der Oord, Andre Venter, Benedetto Vitiello, Susanne Walitza, Yufeng Wang, The World Federation of ADHD International Consensus Statement : 208 Evidence-based Conclusions about the Disorder, Neuroscience & Biobehavioral Reviews, 2021, ISSN 0149-7634, https://doi.org/10.1016/j.neubiorev.2021.01.022.

  • Partager :