Actualités

La télé rend (au minimum) con

, par Christine Gétin

Petit à petit, la France bascule de la télévision analogique à la télévision numérique terrestre (TNT). Le choix devient presque aussi large que l’éventail d’une belle andalouse. Dix-huit chaines gratuites contre six aujourd’hui ; au 30 novembre 2011, tout le territoire français sera couvert. Aujourd’hui de nombreuses études révèlent la toxicité de la télévision notamment pour les enfants.
  • LEMONDE.FR | 17.11.09 | 15h00 • Mis à jour le 21.11.09 | 10h09

    L’intégralité du débat avec Serge Tisseron, psychiatre, psychanalyste, auteur du livre « Les Dangers de la télé pour les bébés », vendredi 20 novembre.

    Paul : Quelles sont les conséquences physiologiques d’une exposition d’un enfant de moins de trois ans devant la télé ?

    Serge Tisseron : Aujourd’hui, les conséquences physiologiques d’une consommation de télévision chez l’enfant de moins de 3 ans ne sont pas mesurées. En revanche, plusieurs études américaines montrent que la télévision chez l’enfant de moins de 3 ans ne favorise pas le développement et même peut le ralentir.

    Papiluc : Choisir d’interdire est-ce partir sur de bonnes bases ?

    Serge Tisseron : Il faut bien distinguer ce qui se passe avant 3 ans et ce qui se passe après 3 ans. Avant 3 ans, les seules interactions dont l’enfant profite sont les interactions en vis-à-vis avec un autre humain ou avec les jouets qu’il manipule. La télévision n’apporte rien à l’enfant parce qu’elle n’est jamais interactive.

  • Partager :