Le TDAH

Rééducation

La remédiation cognitive des troubles de l’attention Pierre LAPORTE

, par Pierre Laporte

Intervention de Pierre LAPORTE, PhD, psychologue clinicien spécialisé en neuro psychologie, Centre Hospitalier Général de Périgueux membre du Comité Scientifique HyperSupers

Intervention de Pierre LAPORTE, PhD, psychologue clinicien spécialisé en neuropsychologie, Centre Hospitalier Général de Périgueux, membre du Comité Scientifique HyperSupers

On entend par remédiation cognitive la rééducation des fonctions cognitives altérées. Les troubles de l’attention sont donc concernés directement. On distingue deux types de remédiation :

  • La remédiation métacognitive porte indirectement sur les réseaux de neurones mobilisés par telle ou telle fonction cognitive. Elle renvoie à la « théorie de l’émergence ».

Dans cette théorie, la cognition, et plus généralement la pensée, est une propriété émergente du fonctionnement
d’un certain nombre de réseaux neuronaux. La remédiation
métacognitive a pour vocation d’augmenter les capacités d’attention du sujet, d’améliorer le contrôle de son agitation et de l’impulsivité, par des stratégies de gestion ou d’éducation cognitive et/ou comportementale.

  • La remédiation neurocognitive, pour sa part, vise le rétablissement fonctionnel et/ou la réorganisation structuro-fonctionnelle des réseaux de neurones qui composent, en les sous-tendant, les processus neuropsychologiques, sachant que les fonctions cognitives « émergent » de ces mêmes processus.

Les deux types de remédiation sont complémentaires ; à ce titre, ils devraient être simultanément mis en oeuvre dans tout programme d’intervention multimodale relatif au Trouble Déficit de l’Attention. Concernant la remédiation cognitive, au sens large, chez les enfants TDA, il existe peu d’études à disposition.

L’attention présente deux dimensions :
♦ une dimension « intensité », où se retrouvent l’alerte tonique, phasique, la vigilance et l’attention soutenue,
♦ une dimension « sélectivité », où seront distinguées attention sélective, attention sélective visio-spatiale, attention partagée et attention alternée.

Les trois grandes fonctions de l’attention sont : une fonction d’alerte, une fonction d’orientation et une fonction dite « exécutive attentionnelle ».

Pierre Laporte nous présente les résultats d’un programme
de recherche développé à son initiative et à celle de Nicole Chevalier (Université du Québec à Montréal), portant sur l’évaluation d’un programme de gestion de l’attention couplé à un programme de rééducation de l’attention auprès d’élèves à risque de TDAH.

Ce programme de recherche, mené en milieu scolaire au sein de la classe, a été développé sur douze semaines consécutives.

Les résultats de ce programme, en cours de publication, sont
encourageants et rejoignent ceux d’une autre recherche menée par Marie-Claude Guay à la Clinique des Troubles de l’Attention de l’HôpitalRivière-des-Prairies à Montréal.

  • Partager :

Site TDAH école

Web documentaire

Découvrez le site du webdocumentaire "Plongez en nos troubles"

Recommandation HAS pour le TDAH

Recommandations à destination des médecins de premier recours